Alimentation et aspect physique durant la grossesse

belle et bien enceinte

Toutes les femmes ayant l’envie de se sentir belle et bien durant la grossesse ont bien compris l’avantage de vêtements bien coupés et parfaitement étudiés aux changements de leur corps. S’habiller élégamment et confortablement est un atout mais pas le seul car la nutrition et l’exercice physique ont un rôle primordial. Etre belle durant la grossesse c’est possible et c’est même recommandé ne serait-ce que pour l’humeur de la future maman qui influe sur celle du bébé à naître. Enceinte, belle et en forme, des conseils pratiques.

La nutrition durant la grossesse

La consommation d’aliments et de boisson durant la grossesse répond à plusieurs impératifs et rencontre quelques contraintes. D’une part, il faut manger et boire suffisamment pour nourrir et hydrater la femme et l’embryon puis le fœtus ; et d’autre part ne rien faire qui puisse atteindre la santé et la forme de l’une et de l’autre.

Bien évidemment, l’alcool et le tabac parfaitement proscrits, il reste que les envies de manger davantage sont bien souvent là que ce soit à cause d’un effet psychologique ou d’un besoin réel ressenti. Mais manger plus n’est pas manger trop. Le spectre de la prise de poids immodérée durant la grossesse veille dans l’ombre avec pour corollaire de ne plus pouvoir reprendre son poids initial après l’accouchement.

Etre belle et bien enceinte ne veut pas dire sacrifier un temps son apparence physique de future mère puis de maman.

Pour ou contre les compléments et suppléments alimentaires durant la grossesse ?

La seule règle est : Tout complément ou supplément alimentaire qui n’a pas été prescrit  par le médecin ou la sage-femme est à exclure.

Ne vous laissez pas (encore ou déjà) bercer par les annonces de produits miracles, ces compléments ou suppléments ne vous apporteront pas grand-chose et peuvent même être néfastes.

Dans le cadre d’une alimentation variée, les produits alimentaires enrichis spécifiquement destinés aux femmes enceintes ou qui allaitent, les compléments alimentaires et autres substances en vente libre sous forme de comprimés, gélules, pilules ou autres, considérés par la réglementation européenne comme des denrées alimentaires ainsi que les suppléments médicamenteux n’ont pas à être consommés sauf les nutriments sous forme de médicament, prescrits par un médecin ou une sage-femme, à une dose déterminée, dans des situations spécifiques et sous surveillance (folates, vitamine D…).

Une alimentation équilibrée sans excès durant la grossesse ne vous fera prendre que les 9 à 15 kilos classiques (12 kg en moyenne) mais variant avec la corpulence, le nombre et la taille de(s) bébé(s). Pour rester à l’aise dans ce corps, pensez au plus vite à des vêtements adaptés aux modifications de votre silhouette. La plupart des (bons) fabricants de vêtements de grossesse sauront vous conseiller pour choisir des robes, pantalons, dessous et autres vêtements adaptés ou adaptables à votre corpulence évolutive.

Stop aux régimes de grossesse ?

A moins d’avoir l’accord formel de son médecin, aucun régime minceur ne devrait s’appliquer durant la grossesse. Il est reconnu que seules quelques femmes enceintes considérées comme en surpoids ou obèse avant d’être enceintes devraient suivre un éventuel régime amaigrissant. Pour mémoire, c’est l’IMC (Indice de Masse Corporelle) qui sert à valider ou invalider la notion de surpoids. Un aperçu du calcul de l’IMC.

Produits allégés, édulcorés, hyper ou hypo protéinés… Laissez tomber sans avis médical. Au mieux leur achat vous aura permis d’enrichir les fabricants et leurs publicitaires, au pire ils enverront de mauvais messages à votre corps et à celui de votre bébé. Ne mangez pas pour deux mais mangez mieux pour vous deux.

1 000 à 1 200 calories par jour sont conseillés et surtout en privilégiant des aliments variés et de bonne qualité plutôt que des substituts de repas ou autres préparations à ingérer sur le pouce.

A savoir : Parmi les aliments déconseillés figure selon de nombreuses sources l’aspartame qui serait responsable de la phénylcétonurie devenant maladie héréditaire et qui touche un enfant sur 17 500. 

La boisson et l’exercice physique de la femme enceinte

Pour la boisson, il est recommandé de boire environ 1,5 litre d’eau par jour. En général l’eau du robinet est adaptée à la consommation courante toutefois il est conseillé de se rapprocher du maire de la commune (responsable de la qualité de l’eau) pour savoir si d’éventuelles restrictions de boisson sont en place. Attention aux eaux minérales qui peuvent contenir trop de certains minéraux (calcium, sodium, magnésium…), nitrates et surtout fluor !

Un minimum d’exercice physique est recommandé en général pour toutes et tous mais d’autant plus pour la femme enceinte qui a besoin d’oxygéner son corps et celui du fœtus. 30 minutes de marche par jour est la règle mais qui ne doit pas vous faire renoncer à la natation (il existe des maillots de bain de grossesse) ni à la gymnastique, au yoga, etc.

Là encore parlez-en à votre médecin et/ou à votre sage-femme et détaillez vos mouvements, la durée des exercices et votre ressenti en sortie d’activité sportive. Le maintien d’une activité physique raisonnable permet de conserver la musculature abdominale, aide à la récupération fonctionnelle du périnée après l’accouchement et favorise l’équilibre psychologique en diminuant les bouffées d’anxiété.

Prenez-soin de vous et de votre apparence et vous prendrez soin de celui qui est en vous. Mangez, bougez et vivez au mieux pour être belle car vous n’en serez que plus heureuse d’être enceinte et bientôt maman.

A savoir que le guide nutrition durant la grossesse est un véritable trésor à consulter et à conseiller.