Musique et cocooning sont de rigueur durant la grossesse

Musique et cocooning enceinte

Bien sûr certaines femmes actives le sont toujours jusqu’au terme ou presque de leur grossesse, mais il est certain que le congé maternité est justement fait pour que la future mère se repose y compris en dehors des séances de préparation à l’accouchement. Haptonomie, hypnose, relaxation… de nombreuses techniques peuvent être mises en œuvre en plus de l’indispensable cocooning qui doit permettre à la future maman de se relaxer et de se préparer à la naissance. Du repos, de la détente et du confort surtout, mais aussi de la musique pour ses effets relaxants pour la femme et apaisants pour le fœtus. Pourquoi faut-il écouter de la musique à l’enfant que l’on porte ? Quelle musique faire entendre et comment la faire entendre à l’enfant dans son ventre ? 

« Maman, arrête le bruit, met de la musique »

C’est la phrase qu’a prononcée mon neveu un jour à la grande surprise de sa mère. Celle-ci avait mis en route la radio qui a joué les morceaux de variété tendances à l’époque. Or, durant toute sa grossesse, sa mère avait surtout écouté de la musique classique. Elle a juste eu à remettre de la musique classique pour que l’enfant retourne paisiblement à ses jeux. Mon neveu semblait avoir admis in utero que certains sons étaient confortables alors que d’autres l’agressaient.

Si on imagine depuis longtemps qu’il est bon pour le fœtus dans le liquide amniotique d’entendre la voix de sa mère et les sons de la vie, on semble se conforter dans l’idée qu’au plus ces sons perçus sont tranquillisants, au mieux l’enfant se développe sereinement dans le calme et la quiétude.

Toute femme enceinte ressent intrinsèquement le besoin de faire partager à l’enfant dans son ventre le meilleur de sa vie durant la grossesse. Ainsi nous avons ou nous ferons toutes des expériences de goût et de saveurs de nos aliments pour éduquer l’enfant, comme nous avons ou aurons l’envie de partager avec lui des musiques, des chants, des émotions et des danses. Et c’est tant mieux puisque selon de nombreuses études toutes les expériences que vit le bébé et notamment entendre les bruits du quotidien et les voix de ses parents, forgent et renforcent les liaisons cellulaires ce qui induit la positivité.

 

Les parties du cerveau qui ne sont pas utilisées ou stimulées durant la gestation peuvent avoir tendance à moins se développer voire à s'atrophier. De nombreux chercheurs pensent d’ailleurs que l'apprentissage de la musique pourrait faire partie de ces expériences qui agissent favorablement pour que les connexions du cerveau se fassent correctement.

Chanter pour son bébé

Selon les goûts de la maman certes, mais pas seulement. Il semble nécessaire aussi bien pour la femme que pour le fœtus d’arrêter la modernité avant le hard-rock, le métal et de privilégier plutôt la musique baroque, le classique (hors symphonies magistrales), le jazz et la variété avec une seule règle : pouvoir la fredonner ou mieux encore pouvoir la chanter.

C’est en effet ce qui est le plus agréable à la mère qui sera le plus agréable à l’enfant et nous le savons toutes et tous, quand on aime une musique on la fredonne, quand on aime une chanson on la chante.

A savoir : Il n’est pas forcément besoin d’investir dans des ceintures à écouteurs pour le ventre afin que le fœtus perçoive la musique. Même si ces matériels semblent séduire, rien ne vaut pour l’enfant dans le ventre d’écouter la symphonie complète de tous les sons de sa maman (battements cardiaques, circulation sanguine, respiration, chansons, rires, voix…) plutôt qu’écouter un morceau de musique en privé.

Privilégier d’abord le cocooning

C’est peut-être là la règle qu’il va falloir s’astreindre à suivre, le bénéfice de la musique viendra de fait en corollaire : d’abord prendre soin de son corps, de son esprit et de sa détente. Une fois bien installée, habillée de vêtements de grossesse adaptés à son état, le ventre bien calé, le dos bien soutenu tout comme la poitrine dans un soutien-gorge adapté à sa morphologie de grossesse, il apparaîtra comme normal de s’occuper de soi et de son enfant. La lecture, la sieste et la musique sont les pratiques recommandées auxquelles il va falloir s’astreindre pour une grossesse heureuse et une naissance sereine.

Faites-vous dorloter, prenez-soin de vous, vous le valez bien tout comme l’enfant que vous portez.

A savoir : Et puis n’oubliez pas de réviser les comptines enfantines que vous chantiez enfant, il va bientôt falloir les restituer tout comme les chants de Noël.